Questions fréquentes

Quelle est la différence entre le psychiatre, le psychologue, le psychothérapeute et le psychanalyste ?

Le psychiatre

Le psychiatre est un médecin ayant reçu une formation supplémentaire en psychiatrie. Il intervient le plus souvent pour des personnes ayant des troubles mentaux légers ou sévères nécessitant ou pas l’administration de médicaments. Le psychiatre est le seul à pouvoir prescrire des médicaments. Il est rattaché à l’ordre des médecins. Son titre est protégé par la loi. Le psychiatre va regrouper des symptômes afin de poser un diagnostic permettant d’identifier une ou plusieurs catégories de troubles.

Le psychologue

Le psychologue a suivi un cursus universitaire de psychologie d’une durée de 5 ans. Le titre de psychologue est un titre protégé. Le travail du psychologue est de mettre en évidence et d’expliquer des troubles, situations, comportements ou symptômes, gênants pour une personne, en les inscrivant dans l’histoire du patient de façon dynamique, c’est-à-dire, en tenant compte du fonctionnement de la personne.

Le psychothérapeute

Le psychothérapeute offre des services de psychothérapie. Une psychothérapie est une pratique essentiellement psychologique qui permet d’obtenir des soins, de l’aide et/ou un soutien face à des situations ou symptômes. Ce titre n’est pas protégé en France. Le titre de psychothérapeute peut être utilisé par des psychologues et des psychiatres qui offrent des services de psychothérapie, mais aussi par toute autre personne, qu’elle possède une formation adéquate ou non. Il faudra donc être très attentif à la formation, parcours et expérience de ceux ou celles qui se définissent comme thérapeutes. Un psychologue, un psychiatre peuvent faire en plus de leur cursus universitaire une formation en psychothérapie.

Le psychanalyste

Le psychanalyste peut être soit un psychiatre, soit un psychologue de formation, soit quelqu’un qui a une formation avancée en sciences humaines (philosophie, sociologie ), et qui a satisfait à une exigence première; celle d’avoir complété sa propre psychanalyse. La psychanalyse est une thérapie sur du long terme (entre cinq à dix ans) dont l’objectif est d’amener le patient à réduire au maximum ses processus inconscients, afin de mieux comprendre les réels motifs de ses comportements. Ce qui est caractéristique de la façon d’intervenir du psychanalyste, c’est qu’il ne se place pas en interaction directe avec son patient. Celui-ci est invité à s’étendre sur un divan et à exprimer tout ce qui arrive à sa pensée. C’est ce que l’on appelle la méthode de « libre-association ».

Pourquoi le secteur 3 hors convention ?

Un médecin non conventionné n’adhère pas à la convention médicale de l’Assurance Maladie. Il fixe librement ses honoraires. Le remboursement se fait sur la base d’un tarif d’autorité, de très faible montant. Le médecin fait le choix du secteur 3 pour avoir moins de contraintes administratives qui lui permettent alors d’investir et de consacrer plus de temps à des soins de qualité, grâce à des tarifs adaptés à sa prestation. La consultation peut être d’une heure ou plus, selon les besoins réels des patients et non en fonction d’une grille de tarification imposée par l’Assurance Maladie. Le secteur 3 permet également au médecin d’employer tous les moyens qu’il pense les meilleurs pour soigner ses patients comme il l’entend. C’est de plus un statut qui permet beaucoup plus de transparence vis-à-vis des patients qui prennent rendez-vous, puisqu’ils sont prévenus dès le départ du mode d’exercice et du fait qu’ils ne seront pas remboursés. En revanche, le médecin a les mêmes devoirs que tout autre praticien par rapports aux règles de bonne pratique qui sont celles du code de déontologie.

Le praticien non-conventionné est, comme tout praticien, inscrit à l’ordre et se doit à toutes les obligations qui en découlent comme par exemple, le devoir de formation continue.

Remboursement et Mutuelles

Si la position de la Sécurité Sociale est tout à fait logique quand elle ne rembourse pas les actes pratiqués par un praticien non-conventionné, il n’en est pas de même de la position de la plupart des Mutuelles qui se cachent derrière la Sécurité Sociale pour ne pas rembourser la part qu’ils prendraient normalement en charge si le praticien était conventionné. Le fait d’être non-conventionné est un accord spécifique qui a été décidé entre la Sécurité Sociale et un praticien, mais ce n’est en aucun cas un contrat particulier entre ce même praticien et les Mutuelles. Celles-ci devraient donc payer leur part. Heureusement, certaines Mutuelles assument leurs responsabilités vis-à-vis de leurs cotisants et les remboursent de façon tout à fait correcte même si le praticien est non-conventionné. C’est au patient de se renseigner auprès de sa mutuelle pour s’assurer du taux de remboursement.

Tarif

Le coût d’une séance d’une heure est de 150 €. Une séance dure 50 à 55 minutes. A cela s’ajoute le temps de procéder au règlement, confirmer le rendez-vous suivant et raccompagner le patient. Il s’agit d’une consultation réelle de 60 minutes, sans interruption téléphonique ou autre perturbation. Les questions d’ordre administratif sont posées en dehors de la consultation, hormis les questions médicales ne pouvant être traitées par la secrétaire à cause du secret professionnel. Pendant une heure, le Docteur Narang se consacre pleinement au suivi de ses patients et cette durée peut permettre d’insérer des séquences particulières qui demandent du temps et du calme, comme la cohérence cardiaque.

En raison du planning chargé, le Dr NARANG n’est pas en mesure de prendre de nouveaux patients actuellement.